Fadec

Fully Automated Digital Electronic Control

 

Rotorway International s’est fixé pour mission de fournir un hélicoptère unique, doté de performances exceptionnelles et d’un niveau de sécurité élevé, le tout pour un prix abordable. Atteindre ce but nécessite un investissement continuel dans la recherche et le développement.

Qu’est-ce que le FADEC ?

 

Ce système effectue un contrôle de l’arrivée d’air, d’essence et de l’allumage nécessaires pour des performances optimales et une consommation limitée. Avec l’injection électronique, le mélange air/essence est fourni avec beaucoup plus de précision. Le résultat est une économie de carburant et un équilibre de la puissance entre les quatre cylindres. De plus, ce système favorise une plus grande longévité du moteur. Il délivre aussi le pilote de son obligation d’ajuster les réglages moteur à différentes altitudes. Le FADEC possède non pas un seul, mais deux sondes d’allumage raccordées à l’unité centrale, système unique dans l’industrie de l’aviation générale. Les capteurs permettent de surveiller les fonctions vitales du moteur, comme la pression d’admission, la pression de l’air ambiant, la tension d’alimentation, la position de la commande de gaz, la température de l’air et de l’eau, le flux d’essence, la vitesse moteur, le temps d’allumage et le cycle d’injection.

Ces informations sont indiquées sur un afficheur à cristaux liquides dans le cockpit.

Le système est entièrement redondant. En cas de dysfonctionnement ou de défectuosité complète d’un des systèmes, y compris l’unité centrale, un système redondant viendra automatiquement prendre le relais, permettant un pilotage sans interruption de l’appareil. Il informera aussi automatiquement d’un dysfonctionnement et permet de surveiller le fonctionnement de tous les systèmes de l’appareil aussi bien au sol qu’en vol.

 

Améliorations

 

Une fois le FADEC incorporé dans la motorisation de l’A600, Rotorway s’est attaché à constamment améliorer et optimiser le système. Auparavant, l’unité ECU secondaire, ou « cerveau secondaire », réengageait les systèmes sur base de réglages prédéterminés. Maintenant, l’unité secondaire suit l’unité primaire et engage les systèmes sur base des conditions de cet environnement particulier, offrant donc les mêmes possibilités que l’ECU primaire.

Une autre nouvelle fonction du FADEC est la capacité d’enregistrer les quatres dernières heures de vol, avec une lecture toutes les secondes. Ces informations permettent de diagnostiquer d’éventuels problèmes et de revoir l’historique des dernières heures de vol.

Page précédente

 

Page suivante